Qui sommes-nous ?

Missions

La bibliothèque Sainte-Barbe (BSB) accueille tous les étudiants inscrits dans des établissements d'enseignement supérieur public de Paris et d'Île-de-France. Conçue pour les étudiants de licence, master, des classes préparatoires aux grandes écoles et de BTS, elle offre 1000 places de travail et s’étend sur plus de 4500 m2. Elle propose 150 000 volumes en libre-accès et empruntables, en sciences humaines, langues et littératures, droit, économie, gestion, sciences politiques et, depuis la rentrée 2017, un fonds destiné aux étudiants de première année commune aux études de santé (PACES).
La bibliothèque entend proposer à ses lecteurs les conditions de travail les plus confortables possibles et les accompagner dans la réussite de leurs études. Elle propose 7 salles de travail en groupe, des ordinateurs en libre accès et en prêt, une offre de formation sous la forme d’ateliers et de rendez-vous individuels, ainsi qu’un programme de manifestations culturelles. Elle dispose d’un espace de restauration et de détente, baptisé « Café du Kiosque » et installé dans l’ancien préau du collège Sainte-Barbe.

Histoire

Créée en 2004 par décret ministériel, dans le cadre du plan U3M (Université 3e millénaire), avec un statut de service inter-établissements de coopération documentaire, la bibliothèque Sainte-Barbe est rattachée administrativement à l’Université Sorbonne-Nouvelle - Paris 3. Elle est installée dans les bâtiments de l’ancien Collège Sainte-Barbe où elle a ouvert ses portes au public en mars 2009.
Le collège, fondé en 1460 par Geoffroy Lenormant, comptait parmi les plus anciens et les plus prestigieux du Quartier latin. Établissement de statut privé, il a cessé de fonctionner en 1998. De nombreux élèves devenus célèbres ont séjourné dans cette institution, d’Ignace de Loyola à Édouard Herriot en passant par Gustave Eiffel, Jean Jaurès ou Charles Péguy. Leurs noms sont rappelés au fronton de l’ancien préau.
Les bâtiments de la rue Valette et de l’impasse Chartière datent des années 1880-1884 et sont l’œuvre de l’architecte Ernest Lheureux, un élève de Théodore Labrouste. L’aile Écosse qui ferme la cour du côté Nord est due à Daniel Lionel et Raoul Brandon et a été achevée en 1939. Au cours de son histoire, le périmètre du collège a beaucoup évolué. À la fin du XIXe siècle, l’institution occupait la totalité des actuels arrières de la bibliothèque Sainte-Geneviève et son entrée principale se trouvait rue Cujas, à l’emplacement de la bibliothèque homonyme. Ce qui en subsiste aujourd’hui est en fait sa partie la plus récente, celle qui hébergeait originellement l’École préparatoire, c’est-à-dire l’internat et les classes de cours destinés aux élèves préparant les concours d’entrée aux prestigieuses écoles supérieure voisines, telles l’École polytechnique ou l’École normale supérieure.
Racheté un euro symbolique par l’Etat, qui en a confié la gestion à la Chancellerie des Universités de Paris, les bâtiments ont été rénovés par l’architecte Antoine Stinco de 2005 à 2008, après une campagne de fouilles qui a permis de mettre à jour des vestiges d’occupation remontant aux époques gallo-romaine et mérovingienne.

Le bâtiment réhabilité, d’une surface totale de 11 400 m², accueille, outre la bibliothèque Sainte-Barbe, diverses institutions universitaires : depuis 2009, l’Institut Tunc de l’Université Université Panthéon Sorbonne – Paris 1, l’Institut de droit de l’Université Panthéon Assas – Paris 2 , depuis 2012 la bibliothèque de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, depuis 2016 la bibliothèque Byzantine et la bibliothèque d'études arabes, turques et islamiques du Collège de France et les bibliothèques des sections arabe et grecque & orient chrétien de l’IRHT (CNRS).

Le plan de développement des collections

Les collections de livres de la bibliothèque Sainte-Barbe sont réparties en 29 secteurs disciplinaires et chaque année de 10 à 11 000 ouvrages sont acquis. Depuis 2009, ces acquisitions sont cadrées, pour chacun des 29 secteurs, par un plan de développement des collections qui précise les publics visés, les objectifs et les méthodes d'acquisition, les critères de sélection et de désherbage.

> Plan de développement des collections de monographies

La bibliothèque interuniversitaire Sainte-Barbe met à la disposition de ses publics un choix de périodiques d’information générale et de niveau scientifique : revues spécialisées, magazines de culture générale, presse d’information quotidienne française et étrangère.

Les domaines couverts par les périodiques choisis reflètent la pluralité des disciplines présentes à la bibliothèque.

Les collections de périodiques imprimés, constituées de près de 300 titres, sont réparties selon deux niveaux de spécialisation : le niveau d’information et de culture générales localisé au rez de chaussée haut et au kiosque, et le niveau académique présent dans les fonds documentaires des premier, deuxième et troisième étages.

> Plan de développement des périodiques

 

Charte documentaire

Pour préparer son ouverture au public en 2009, la bibliothèque s’est dotée d’une charte documentaire. Cette charte vise à ce que sa politique d’acquisitions reste adaptée aux besoins de ses usagers.

> Charte documentaire

 

Nos partenaires - Dons

Les documents en bon état que la bibliothèque Sainte-Barbe retire des rayonnages, lorsqu'elle renouvelle ses collections, sont donnés à des associations.

  • Bibliothèques Sans Frontières (BSF) favorise l’accès au savoir partout dans le monde à travers la création de bibliothèques, la professionnalisation des filières du livre, la dotation de livres et l’appui au développement des nouvelles technologies (informatisation et bibliothèques numériques).
  • Le Bouquin Volant a pour vocation de faciliter la pratique de la langue française et de lutter contre l'illettrisme en diffusant gratuitement des livres à l'étranger auprès de bibliothèques et d'établissements scolaires. L'association soutient en particulier des programmes de promotion de la francophonie et le développement de la culture française à l'étranger.
  • École sous l'arbre humanitaire met en oeuvre des projets favorisant le transfert de compétences et de connaissances dans cinq pays d'Afrique de l'Ouest : construction de bibliothèques, d'écoles, dons de livres et de matériel didactique.
  • Cave Littéraire de Villefontaine (Isère), une association qui organise des événements autour de la poésie et édite des recueils de poésie. La Poéthèque est une bibliothèque associative spécialisée en revues poétiques ou littéraires.

 

Le personnel de la bibliothèque Sainte-Barbe s’engage à :

Proposer un accueil de qualité

 

  • Être ponctuel dans ses permanences d’accueil du public
  • S’identifier par le port d’un badge
  • Vous accueillir avec courtoisie
  • Se rendre disponible et s’efforcer de réduire les délais d’attente
  • Appliquer ses obligations de neutralité et de confidentialité dans les échanges avec les usagers
  • Mettre en œuvre tous ses efforts pour vous faciliter l’accès à la bibliothèque et à ses services
  • Expliquer les règles de fonctionnement de la bibliothèque
  • Appliquer les mêmes règles à des situations identiques
  • Faire respecter le règlement de la bibliothèque pour la tranquillité de tous

 

Rechercher la satisfaction de vos attentes

 

  • Veiller à la qualité de l’offre documentaire et au bon fonctionnement des services proposés
  • Vous délivrer une information adaptée à vos besoins
  • Vous fournir les explications nécessaires en termes compréhensibles
  • Vous accompagner dans vos recherches au mieux de vos demandes
  • Favoriser votre autonomie dans la bibliothèque
  • Vous renvoyer à une personne ou un organisme susceptible de vous fournir l’information que nous ne sommes pas en mesure de fournir immédiatement
  • Transmettre les informations ou problèmes à résoudre

 

Améliorer ses compétences par la formation ou l’information professionnelle et en facilitant la circulation de l’information au sein du personnel

Développer des moyens d’expression des usagers de la bibliothèque

Rechercher l’amélioration du service rendu

Depuis 2014, la bibliothèque participe au dispositif qui évalue la qualité de l’accueil dans les services de l’Etat, à partir des engagements fixés dans le référentiel Marianne. Elle a obtenu en 2017 la note de 6,5/10, la moyenne des 29 bibliothèques universitaires évaluées étant de 7,1/10.

Consultez les résultats de l'enquête de satisfaction menée auprès des usagers en 2016.